L'énergie propre et renouvelable

Pourquoi les habitants de Lislet ont refusé la densification des éoliennes

Le 15 janvier 2017, les habitants de Lislet refusent l’implantation de nouvelles éoliennes sur leur territoire au travers d’un vote organisé par la municipalité. Pour information, Lislet est une commune située dans l’Aisne d’un peu plus de 200 habitants. Ce refus interpelle. Nous avons ainsi voulu en connaitre les raisons.

Un territoire déjà habitué aux éoliennes

Pour comprendre la situation, nous devons tout d’abord situer le contexte. Lislet est donc une petite commune de l’Aisne, où sont déjà implantées 10 éoliennes. Dimanche 15 janvier, une consultation citoyenne était lancée pour avoir l’accord de la population quant à l’implantation de 10 éoliennes supplémentaires. Suite au vote, il y a eu 58 non, 32 oui et 1 bulletin nul.

Un refus de la densification

Selon Thomas Hennequin, conseiller municipal de Lislet, plusieurs raisons ont motivé ce refus. Parmi celles-ci, il cite la pollution sonore et la pollution visuelle. Précisons alors qu’il y a seulement 10 éoliennes sur le territoire de Lislet, mais il y en a des centaines aux alentours. Ce paysage ne serait donc pas du goût des locaux. De plus, ils craignent un manque de vision quant au déploiement du parc éolien. Enfin, la présence des dix éoliennes existantes ne leur a pas permis de réduire leur facture d’électricité. Pour toutes ces raisons, le non l’a emporté dimanche 15 janvier.

L’avenir de l’éolien à Lislet

Suite à ce vote démocratique, les élus devront donc sans doute respecter le choix de la population. Cela met donc un frein au déploiement de l’éolien, tout du moins sur ce territoire. Pour reprendre les commentaires de Thomas Hannequin, le développement de l’éolien doit se faire de façon raisonnée et raisonnable, sans tomber dans une dérive productiviste pour assouvir les besoins énergétiques des villes.

L’éolien en France

Pour remettre dans un contexte national, les éoliennes représentent 5% de la consommation d’électricité totale française, selon France Energie Eolienne (FEE). Le nucléaire reste ainsi la source d’énergie principale, mais l’éolien connaît une forte croissance, d’environ 45% en 2016 par rapport à l’année précédente. Selon FEE, au 31 janvier 2016, le parc éolien français représente ainsi plus de 12 000 MW. Et l’objectif français est alors de 15 GW pour 2018.

Lislet : un incident isolé

Lislet ne serait ainsi qu’un événement isolé dans le déploiement de l’éolien en France. Rappelons alors qu’en plus d’être une énergie propre, l’éolien a créé 14 470 emplois en 2015, selon une enquête du cabinet Bearing Point. Cela représente 790 sociétés actives dans ce secteur. L’éolien a donc tout pour convaincre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *