L'énergie propre et renouvelable

Nouvelle innovation chez Enertime : de la biomasse à partir de paille de riz

Enertime n’en est pas à sa première innovation : après avoir développé la récupération de chaleur à des fins énergétiques, l’entreprise se lance dans une nouvelle aventure. En effet, suite à ses recherches visant à produire de l’énergie à partir de la combustion de paille de riz, l’Union Européenne l’aurait sélectionnée dans le cadre de son futur projet Powerice afin de développer une centrale biomasse en Italie.

Enertime, les spécialistes de la récupération de chaleur

Créée en 2008 par deux anciens cadres d’Areva, les ingénieurs spécialisés dans les énergies renouvelables Gilles David et Fabien Michel, la start-up française Enertime se veut spécialiste de la récupération de chaleur à des fins énergétiques, principalement à destination des industriels. Les installations proposées captent ainsi la chaleur produite par les machines en marche afin de la transformer en électricité. Ce processus pourrait couvrir jusqu’à 30% des besoins énergétiques d’un site industriel.

Pas plus tard que l’an dernier, la start-up a décidé de s’introduire en Bourse afin de lever les cinq millions d’euros nécessaires à son développement commercial. Une partie des fonds a été utilisée pour le financement d’une filiale en Chine qui a inspiré un nouveau procédé de fabrication d’énergie propre à partir de paille de riz.

Une centrale biomasse européenne en Italie

Le concept général de biomasse vise à produire de l’énergie à partir de sous-produits non-valorisés de l’agriculture. Grâce à leur filiale chinoise, Enertime a eu l’ingénieuse idée de transformer la paille de riz en énergie.

Suite à ces recherches, l’Union Européenne a sélectionné la start-up française pour son projet Powerice (jeu de mot entre « power » et « rice », « le pouvoir » et « le riz »), un programme dédié aux PME. Ce projet consistera en la construction d’une centrale biomasse européenne en Italie en collaboration avec le fabricant de chaudières danois KEM Engineering. Il sera coordonné par la société italienne ForEnergy.

Des avantages cumulés

Outre la production d’énergie propre, la transformation de la paille de riz ouvre des perspectives importantes pour toutes les régions rizicoles à travers le monde. En plus de fournir des régions sous-développées en énergie, ce processus pourrait mettre un terme à la pollution atmosphérique conséquente produite par la combustion illicite de la paille de riz dans les rizières et apporter une plus-value aux producteurs grâce à l’exploitation et la valorisation de ses sous-produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *