L'énergie propre et renouvelable

Nikola One : le premier camion électrique à hydrogène

Premier camion électrique à hydrogène, le Nikola One relève presque du miracle. A l’heure ou la pollution atmosphérique est au cœur de toutes les polémiques écologiques, cette prouesse arrive comme une illumination. Avec une autonomie de presque 2 000 km et quatre moteurs pour une puissance totale de 1 000 chevaux, le nouveau poids lourd de Nikola Motor est sans précédent. Laissez-nous vous le présenter.

La course contre la pollution, tout le monde s’y met

De nos jour, il n’est plus possible d’imaginer une innovation qui ne respecte pas scrupuleusement l’environnement. En matière de véhicules, c’est même ce facteur qui est à la source de presque toutes les avancées technologiques. Même le milieu du sport mécanique fait des efforts à ce sujet, en proposant des stages de pilotages plus verts.

Certes, pour les voitures, il n’est pas si compliqué de remplacer un moteur essence et son réservoir par un moteur électrique et une batterie. Mais du côté des poids lourds, la difficulté est bien plus importante, la quantité d’énergie requise étant tout simplement impossible à stocker dans des batteries. En effet, il faudrait presque dix tonnes de batteries pour alimenter un poids lourd de 1 000 km d’autonomie. En-dessous de ça, l’intérêt est limité.

Mercedes avait déjà tenté l’expérience avec son concept de poids lourd électrique Urban eTruck. Mais comme son nom l’indique, ce véhicule, limité à 200 km d’autonomie, était bien réservé aux déplacements urbains. C’est donc Nikola Motor qui a créé la révolution avec une alternative non polluante au poids lourd : un camion électrique à hydrogène, le Nikola One, qui bénéficie d’une autonomie de presque 2 000 km.

Quelques caractéristiques techniques du Nikola One

En effet, fiabilité et grande autonomie sont les indispensables d’un véhicule de transport de marchandise longue distance. Le Nikola One dispose donc de quatre moteurs électriques pour une puissance totale de 1 000 chevaux. Selon le PDG de Nicola Motor, Trevor Milton, ce poids lourd pourrait monter une côte bien plus facilement que n’importe quel camion diesel. Comment celà est-ce possible ? Le concept est simple : le Nikola One dispose d’une propulsion électrique qui lui fait récupérer de l’énergie lors des descentes. L’autre avantage de ce système est qu’il fera également économiser au camion son système de freinage.

Au niveau de l’alimentation, le Nikola One est muni d’une batterie de 320 kWh, mais celle-ci, alimentée par une pile à combustible (PAC) de 200 kW, ne fait donc office que de tampon. Toutefois, en fonction de l’itinéraire parcouru, la pile ne pourra pas alimenter la batterie en continu et en fonction du type de terrain, elle pourrait être réduite à 50% de son efficacité.

Le réservoir d’hydrogène, quant à lui, bénéficie d’une capacité de 100 kg et, afin d’optimiser l’espace nécessaire à son stockage ainsi que le poids total du véhicule, c’est l’hydrogène liquide qui a été retenu. Un choix déjà utilisé par BMW il y a 10 ans de ça pour son Hydrogen 7.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *