L'énergie propre et renouvelable

Objectif 100% énergies renouvelables, est-ce possible ?

Le dialogue entre les écologistes et les non-écologistes perdure encore et toujours. Pourra-t-on, un jour où l’autre, atteindre une production d’énergies renouvelables suffisante aux besoins de la population mondiale ? C’est en tout cas ce qu’à voulu tester la Chine dans une de ses régions les moins peuplées, juste pour voir.

Un dilemme éternel

Pourra-t-on un jour couvrir les besoins de la population mondiale uniquement grâce à la production d’énergie renouvelable ? Pour les écologistes, oui, bien sûr, car certaines sources, comme le solaire, sont intarissables. Il suffit juste de persévérer.

Pour les non-écologistes, même si c’est potentiellement possible, cela ne vaut pas le coup : quand on voit que l’énergie produite par les 17 réacteurs les plus vieux du parc français équivaut à celle fournie par près de 6600 éoliennes, à quoi bon dénaturer le paysage quand on peut cacher quelques centrales ci et là entre deux monts et forêts.

La Chine teste sur une de ses régions

Le mois dernier, loin de vouloir faire taire ce dilemme, la Chine a tout de même tenté un défi d’une ampleur incroyable : pendant une semaine, la province de Qinghai a été « mise au vert », totalement alimentée par des sources d’énergie renouvelables, laissant charbon et centrales au repos durant ces sept jours.

La province de Qinghai est l’une des moins peuplée de Chine, avec « seulement » 5,8 millions d’habitants, mais également l’une des mieux équipées en installations productrices d’énergies renouvelables. C’est pourquoi elle a été choisie comme zone de test pour tenter de fournir à ces plus de cinq millions de citoyens une énergie 100 % renouvelable, et ce pendant sept jours consécutifs.

Différentes sources pour une production totale

Du 17 au 23 juin dernier, ce sont donc différentes sources d’énergie renouvelables qui ont alimenté la province de Qinghai : énergie solaire, éolienne et hydroélectrique se sont complétées afin de produire les plus de 1 milliard de kilowattheures (kWh) nécessaires à l’approvisionnement de la population locale, ce qui aurait nécessité, en temps normal, environ 535 000 tonnes de charbon. Durant cette semaine folle, c’est l’énergie hydroélectrique qui a pris le dessus, avec 72,3% de la production, le reste étant couvert par l’éolien et le solaire.

Cette action, menée par la State Grid Corporation of China, a été couronnée de succès et s’annonce très prometteuse pour le futur de la Chine en matière d’énergies renouvelables. Selon Quan Shen Ming, directeur général de la Qinghai Electric Power Corporation, une filiale de la State Grid Corporation, « il est très important de promouvoir l’utilisation d’énergie propre en Chine de manière durable et efficace ». Et pour Han Ti, vice-président général, « l’énergie propre est la solution ultime. Nous devons réduire notre dépendance à l’égard des combustibles fossiles, améliorer notre structure énergétique et réduire les émissions de carbone ».

Selon les autorités chinoises, le pays prévoirait d’investir plus de 2,5 milliards de yuans – soit plus de 300 millions d’euros – en technologies d’énergies renouvelables d’ici 2020, un projet qui créerait plus de 13 millions d’emplois et qui pourrait placer la Chine comme précurseur de cette nouvelle ère énergétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *